7 raisons pourquoi un artiste doit avoir un gérant

Il y a de ces artistes qui VEULENT avoir un gérant, mais qui ne trouvent pas. La raison est bien simple. Il faut trouver quelqu’un qui a des aptitudes en gestion, qui connaît le milieu de la culture et du showbusiness, qui a un important réseau de contacts, qui ne gère pas déjà plusieurs artistes, qui a du temps à investir sur le projet, qui aime la musique de l’artiste et qui a de la vision…

Il y a aussi de ces artistes qui ne VEULENT PAS d’un gérant, pensant à tort que ça ne leur servira pas, qu’ils connaissent déjà bien le milieu, qu’ils s’occupent déjà de leurs affaires et qu’ils ne veulent pas donner une commission alors que leurs revenus ne sont pas très importants.

Voici 7 raisons pour lesquelles un artiste doit avoir un gérant :

1. Séparer la musique des affaires. L’un ne se gère pas comme l’autre. Avoir un gérant permet à l’artiste de déléguer la gestion de toute la paperasse, y compris les demandes de subventions, la comptabilité, les déclarations gouvernementales, etc. Généralement, d’autres arguments ne sont pas nécessaires pour convaincre un artiste… 😉

2. Maximiser le temps destiné à la musique. Tandis que le travail du gérant est de voir à ce que tout se passe bien dans la carrière de son artiste, le travail de l’artiste est de composer des chansons, faire des spectacles et des entrevues, rencontrer ses fans et d’autres artistes. Si l’artiste passe du temps à s’occuper de ses affaires, il ne le passe forcément pas sur sa carrière et c’est justement là qu’il est payant…

3. Maximiser les revenus et les opportunités. Voilà le seul objectif global qu’un manager doit se fixer. Le gérant est là pour trouver toutes les occasions qui permettraient à son artiste de propager sa musique, trouver de nouveaux fans et incidemment, faire davantage d’argent. Et justement parce que les artistes ne sont pas de nature à aimer parler d’argent, il faut quelqu’un pour le faire.

4. Le gérant est le tampon entre l’artiste et le reste du monde. Le gérant fait tout et ne fait rien précisément. Il ne négocie pas les contrats (avocat), ne booke pas les spectacles (booker), n’enregistre pas les albums (producteur), ne s’occupe pas des médias (relationniste), ne s’occupe pas des éditions (éditeurs), etc., mais il fait en sorte que tous ces gens travaillent dans la même direction et en accord avec les stratégies et objectifs qu’il aura définie avec son artiste. Aussi, pour le moral de l’artiste, il est primordial que quelqu’un puisse objectivement prendre les critiques afin d’en sortir du positif.

5. Donne du sérieux à la démarche. Pour l’industrie, un artiste qui a un gérant est plus attirant qu’un artiste qui n’en a pas. D’une part parce que si l’artiste a réussi à se trouver un gérant c’est qu’il doit forcément être talentueux (les bons gérants disponibles sont rares…). Aussi parce que généralement, les artistes sont émotivement trop impliqués dans leur musique pour avoir le recul nécessaire pour prendre des décisions éclairées.

6. Définir des objectifs, un plan marketing et une vision globale. Il sera plus naturel pour un gestionnaire de travailler à définir des stratégies, des objectifs, des plans de promotion et de marketing ainsi qu’une vision globale et long terme du projet. Et pour mettre en place une carrière dans le milieu de la musique ou de la culture, il faut établir ce genre de paramètres.

7. Motiver les troupes. Le gérant doit être celui qui motive les troupes. Alors dans les moments plus stressants, plus difficile, il est celui qui ramène le focus. Il passe le plus clair de son temps à vendre son artiste, il est donc tout naturel pour lui d’en parler d’une façon qui générera un vrai engouement au sein même de l’entourage de l’artiste.

Pour terminer, si vous n’avez toujours pas l’intention de vous chercher un manager, pensez également à l’option d’engager un consultant qui pourra vous aider sur des mandats bien précis. Donc si vous avez des questions ou des problèmes précis, il saura vous aiguiller sans toutefois prendre une commission (prévoyez cependant le payer à l’heure).

Share SHARE

Une réflexion au sujet de « 7 raisons pourquoi un artiste doit avoir un gérant »

  1. La musique n’est pas une commodité.

    Plus l’aspect financier sera mis de l’avant par l’industrie et les artistes, plus vous vous éloignez du concept de donner une valeur ajoutée à ces derniers.

    Entendre la même chanson 3 à 4 fois par jour sur les radios commerciales est un objectif pour les agents de promotion et les gérants mais ne donne aucune valeur ajoutée.

    L’industrie se portera beaucoup mieux lorsque les différents intervenants au niveau administratif feront une gestion de l’offre et la demande de l’artiste. La surexposition n’est pas signe de succès, instantané ou à long terme.

    Se fier aux demandes de subventions pour réussir et niveler par le bas en abaissant le nombre de copie pour recevoir une reconnaissance alors que la population augmente est un non-sens. Toute entreprise qui a un modèle d’affaires semblable est vouée à l’échec.

    Cela dit je n’ai rien contre les gérants, artistes, intervenants…j’en ai contre un manque de vision collective, contre le concept de dépendre de l’état pour avoir une chance de réussir.

    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *