Archives de catégorie : Un brin perso

Moments forts de 2015

Depuis toujours, je vis la fin d’une année comme un mélange de nostalgie du temps qui passe, des beaux souvenirs qu’on s’est forgés, mais aussi avec l’optimisme d’un avenir à créer et des projets à réaliser.

Je profite toujours des vacances pour faire le point. Voici, dans aucun ordre particulier, les 10 plus beaux moments de mon année 2015.

 

1- C’est au mois de mai que le comité organisateur de l’événement Courir Pour Leucan avec qui je me suis impliqué présentait son premier événement de course à pied au Centre de la Nature de Laval. Nous avons remis un chèque de 35 000$ à Leucan. En plus, Mia a couru son 1km en 5:30. Une machine.

2- À la mi-avril, mon agence Local9 participe au lancement de l’album “Nous autres” des 2Frères. Non seulement ces deux gars-là (et leur gérante Marie-Pier) sont devenus des amis, mais ils ont été l’une de mes plus grandes fiertés de l’année. Leur chanson titre a été l’un de nos plus gros succès, se positionnant au #1 du Top 100 BDS pendant 7 semaines consécutives. C’est un honneur et un privilège de travailler avec des artistes comme eux.

3- Début avril, une étape importante dans la vie des Véronneau-Fournier. Nous quittons la maison que nous avons bâtie 6 ans plus tôt. C’est mon amie Marie-Lou qui l’a acheté alors elle est restée “dans la famille”. Notre vie se poursuit depuis à Mascouche, dans un magnifique rond-point où les enfants peuvent jouer en sécurité, avec des voisins vraiment adorables.

4- Juin. Je participe à mon 2e Ironman 70.3, cette fois à Tremblant. Pour la première fois, mes amis sont avec moi : Benoit, Karine, Alain. Le parcours est beau, l’organisation est excellente, la journée est magnifique. Heureux de ma course. Mon père à l’arrivée la journée de la fête des Pères = priceless.

5- Début juillet, mon chum Max Truman et moi lançons une ligne de vêtements de triathlon qui s’appelle Odin. L’air de rien, nos vêtements se sont envolés à une vitesse fulgurante lors de leur mise en vente. Fierté immense de voir sur notre page Facebook plein de photos de gens qui roulaient à vélo avec notre jersey sur le dos !!

Continuer la lecture de Moments forts de 2015

CD vs MP3

Je ne fais pas partie de cette génération. Mais des baby-boomers me disaient que plus jeune, ils achetaient un album (vinyle, va de soit), qu’ils le mettaient sur la table tournante et restaient immobiles, bien assis, pour l’écouter de la première à la dernière note.

Je vous avoue que je n’ai pas souvent (jamais) fait ça. Ma génération est “multitâche ”. Ça veut dire MINIMUM deux affaires en même temps. Alors, on écoute un disque (et ça c’est quand on a le disque au complet…) en faisant autre chose, probablement sur ne Net.

Amateur de musique que je suis, j’achète encore des disques. Je suis de ceux qui aiment posséder l’objet. J’adore lire les pochettes. Mais une fois que j’ai lu la pochette, l’album se retrouve dans ma collection de disques, avec les autres, pour ne plus jamais en ressortir. C’est que vous voyez, la première chose que je fais quand j’ouvre un nouveau CD, c’est de le mettre dans mon ordi pour m’en faire une copie numérique qui ira également dans mon iPod.

Ma belle-mère est passée à la maison la fin de semaine dernière et en voyant mes 600-700 disques étalés un peu partout dans mon bureau (il a fallu que je vide les bibliothèques pour faire un peu de réno), elle m’a demandé un peu innocemment si j’avais besoin de tous les garder.

Oui, lui ai-je répondu.

Elle ne comprenait pas mon point, je crois, quand je lui ai dit qu’en plus, je ne les utilisais jamais compte tenu que je les avais en mp3 dans mon iPod. C’est tellement plus pratique à transporter. Peut-être un jour je me conditionnerai à n’acheter que des albums numériques avec livret en PDF. Ça me laissera trois grosses bibliothèques pour ranger… ma collection de vinyles.