Archives par mot-clé : argent

Garder son job

zen-au-travailOn donne souvent le conseil aux entrepreneurs et aux artistes de tout lâcher pour vivre leur passion. La prémisse est de dire que si elle se trouve face à aucune option de rechange, la personne mettra forcément 100% de son attention, de son énergie et de son travail à s’assurer que son projet fonctionne. L’idée est romantique, mais dans la réalité, je ne pense pas que ce soit la meilleure option.

Vous avez déjà vécu un moment où vous n’aviez plus d’argent ? Vous aviez des factures à payer, mais rien dans votre compte de banque ? Le stress intense que cette situation engendre ne permet pas de créer en toute quiétude.

Une artiste m’a récemment exposé ses difficultés à jongler avec son horaire de travail de jour et de spectacle le soir. Je lui ai suggéré de ne pas laisser tomber son emploi à court terme.

Oui, c’est difficile. Oui, il faut parfois se lever tôt ou se coucher tard pour avancer. Mais garder son emploi permet de dormir sur ses deux oreilles. Et c’est sans compter que ça permet d’avoir de l’argent à investir dans son projet.

Tant et aussi longtemps que le projet de passion avance, c’est ce qui justifie de garder son job.

Où va l’argent ?

Je discutais récemment avec un collègue du prix des billets de spectacles. J’expliquais que le consommateur de musique est drôlement fait (moi le premier). Il n’a pas de problème à payer 150$ par billet pour aller voir U2, débourse 35$ pour un t-shirt du groupe (et c’est sans compter le reste de la soirée ; souper, stationnement, gardienne, bières au Centre Bell), mais se demande encore s’il devrait mettre 20$ sur le CD… Aucune commune mesure.

Mon ami soulignait que c’était curieux qu’on puisse dépenser autant pour des artistes comme U2, Coldplay, Madonna, The Rolling Stones, etc., tandis que les artistes d’ici avaient parfois de la difficulté à remplir des salles. Ce n’est qu’une question de notoriété. Pas de talent.

Si on remarque bien, les statistiques démontrent que les ménages canadiens dépensent moins pour les disques et plus les spectacles live et les DVD musicaux. Il est donc clair que les consommateurs de musique préfèrent d’une part le spectacle au disque, mais surtout, préfèrent rester bien tranquilles à la maison à regarder le dernier show de Jean-Pierre Ferland (qui n’aura coûté qu’une trentaine de dollars au maximum) plutôt que de se payer la dépense du show live…

Alors où va l’argent ? Assurément sur les spectacles. Et plus sur les DVDs que sur les CDs. En plus, c’est en tournant que vous vous créerez une réputation. Et c’est ce qui fait monter le prix des billets…