Archives par mot-clé : MP3

Le coût de gratuit

Un bon moyen d’inciter les consommateurs à établir un début de relation avec l’artiste est d’offrir du contenu gratuit en échange d’informations telles que le nom, l’adresse courriel, la ville de résidence, etc. Généralement, ce contenu prend la forme d’un MP3, que ce soit une pièce de l’album ou une chanson inédite. Le consommateur, sur le point de devenir un fan, fera donc un certain effort pour établir ce premier contact. Pour que cette première rencontre soit fructueuse, il est impératif que l’artiste (ou son équipe) diminue au maximum le coût de gratuit.

Quel est ce coût ? Imaginez qu’on vous propose un MP3 gratuit. Vous décidez de remplir le formulaire sur le site de l’artiste. Au bout de quelques minutes, vous recevez un courriel qui vous demande de confirmer votre adresse. Vous cliquez sur le lien pour accepter de recevoir des messages de cette personne et à ce point vous n’avez toujours pas votre chanson. Vous recevez ensuite un courriel vous remerciant d’avoir voulu télécharger la pièce. On vous donne un lien qui vous amène à une page du site web de l’artiste et vous devez cliquer à nouveau sur un autre lien qui téléchargera éventuellement dans votre ordinateur un fichier zippé. Vous prenez un peu plus d’une minute pour le retrouver et trouvez l’outil pour le dézipper. Ce n’est qu’alors que vous pouvez envoyer le MP3 vers iTunes pour l’écouter.

Voilà le coût de gratuit. Un coût beaucoup trop important à certains moments pour le bénéfice réellement obtenu par le consommateur. Vous devez donc impérativement rendre cette tâche le plus simple possible. Je crois que c’est primordial de récolter minimalement une adresse courriel, mais n’oubliez pas que si l’opération semble trop longue ou compliquée, le consommateur risque d’abandonner en chemin. Comme nous le disaient nos mères, quand c’est donné, c’est donné. Alors si vous prenez la décision de donner du contenu, assumez que ce soit en grande partie un cadeau et que vous ne puissiez pas espérer qu’on vous remplisse un questionnaire de santé…

CD vs MP3

Je ne fais pas partie de cette génération. Mais des baby-boomers me disaient que plus jeune, ils achetaient un album (vinyle, va de soit), qu’ils le mettaient sur la table tournante et restaient immobiles, bien assis, pour l’écouter de la première à la dernière note.

Je vous avoue que je n’ai pas souvent (jamais) fait ça. Ma génération est “multitâche ”. Ça veut dire MINIMUM deux affaires en même temps. Alors, on écoute un disque (et ça c’est quand on a le disque au complet…) en faisant autre chose, probablement sur ne Net.

Amateur de musique que je suis, j’achète encore des disques. Je suis de ceux qui aiment posséder l’objet. J’adore lire les pochettes. Mais une fois que j’ai lu la pochette, l’album se retrouve dans ma collection de disques, avec les autres, pour ne plus jamais en ressortir. C’est que vous voyez, la première chose que je fais quand j’ouvre un nouveau CD, c’est de le mettre dans mon ordi pour m’en faire une copie numérique qui ira également dans mon iPod.

Ma belle-mère est passée à la maison la fin de semaine dernière et en voyant mes 600-700 disques étalés un peu partout dans mon bureau (il a fallu que je vide les bibliothèques pour faire un peu de réno), elle m’a demandé un peu innocemment si j’avais besoin de tous les garder.

Oui, lui ai-je répondu.

Elle ne comprenait pas mon point, je crois, quand je lui ai dit qu’en plus, je ne les utilisais jamais compte tenu que je les avais en mp3 dans mon iPod. C’est tellement plus pratique à transporter. Peut-être un jour je me conditionnerai à n’acheter que des albums numériques avec livret en PDF. Ça me laissera trois grosses bibliothèques pour ranger… ma collection de vinyles.