Archives par mot-clé : show-business

5 façons de débuter dans le show-business

Lorsque j’étais professeur à l’École du Show-Business, je voyais régulièrement mes étudiants terminer leur session et se demander comment ils allaient faire pour se trouver un métier.

Mais au fait, comment arrive-t-on à débuter dans le show-business ?

On le sait, c’est un milieu un peu hermétique où il n’est pas très facile de se faire une place. Il faut arriver à entre ouvrir une porte pour se mettre le pied au travers et tranquillement faire son chemin.

Voici comment débuter dans le show-business :

1. Faites un stage

La meilleure façon de se faire un nom, c’est de montrer ce dont on est capable. Mais comment y arriver lorsqu’on arrive dans cette industrie ? Il faut réussir à se faire embaucher dans une entreprise culturelle afin de travailler sur de vrais projets. Malheureusement, une très grande majorité des entreprises ne vous paieront pas pour ce stage. Voyez-le comme un investissement. Faites-vous un nom en démontrant votre savoir-faire et votre capacité de mener à terme vos projets et on vous offrira un poste payé.

2. Partez votre propre entreprise

Si vous avez la fibre entrepreneuriale, vous pouvez penser démarrer votre propre affaire. Il y a plusieurs emplois différents où il y a peu de concurrence. Il faut cependant être capable de vivre avec un salaire très moyen pour quelque temps. Si vous décidez par exemple de devenir gérant de tournée à votre compte, vous devrez connaître assez de groupes et d’artistes pour en trouver quelques-uns qui voudront vous faire confiance et vous payer. Même chose si vous démontrez des aptitudes dans le booking de spectacles, vous pouvez offrir à certains artistes de faire du booking de façon non exclusive afin de montrer que vous êtes capable de faire le boulot.

3. Travaillez dans un milieu connexe

Vous pouvez également entrer dans le show-business par la porte de derrière. C’est notamment le cas de Claude Larivée de la compagnie Larivée Cabot Champagne et de La Tribu qui a commencé alors qu’il travaillait au Café Campus. C’est également mon cas puisque j’ai débuté en travaillant chez Archambault. Le but, c’est d’être là où ça se passe le plus souvent possible. Donc en travaillant dans un milieu connexe, vous serez plus susceptibles de vous faire inviter dans les lancements et les premières – des endroits où vous pouvez rencontrer des gens de l’industrie. Pensez aussi à travailler dans les médias et les studios d’enregistrement…

4. Faites du bénévolat

Au-delà d’aller voir une entreprise pour essayer de vous faire embaucher pour un stage, vous pouvez plus facilement faire du bénévolat pour certains événements. Il y a notamment les stations de radio NRJ et CKOI qui ont des équipes de promotion qui font de l’animation lors d’événements. La chaîne télé Musique Plus en a également une. Ils ajoutent régulièrement des membres à leurs équipes et de cette façon, vous pourriez avoir la possibilité d’être au centre de l’action. Aussi, certains événements bien précis nécessitent un coup de main de bénévoles. C’est le cas du Twestival Local Montréal qui comptait justement sur l’aide des utilisateurs de Twitter pour prendre vie. Il me semble également que le Festival de Jazz et les Francofolies de Montréal offrent certains postes à des bénévoles. Renseignez-vous directement pour savoir quand faire votre demande.

5. Débutez du côté corporatif

Il s’agit parfois de trouver un emploi dans un tout autre domaine pour pouvoir faire son chemin jusqu’au milieu du show-business. C’est le cas d’emplois en publicité, en marketing et en gestion de projets qui pourraient vous amener à développer une certaine expertise qui mènera ailleurs. Vous pourriez donc viser un emploi, même clérical au début, dans une boîte de création publicitaire comme BOS, Sid Lee et Cossette. Il y a aussi les emplois de coordonnateur communications-marketing au sein d’entreprises comme Astral ou Corus qui possèdent plusieurs radios et chaînes télé.

Au bout du compte, c’est en étant en contact avec les gens de cette industrie que vous réussirez à vous vendre assez pour qu’on vous propose un emploi. Plus vous baignerez dans ce milieu, plus on vous connaîtra.

Je vous souhaite bonne chance.